AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 .: Beautiful nightmare :. [ELEANORE]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: .: Beautiful nightmare :. [ELEANORE]   Lun 25 Fév - 18:29

La nuit les enveloppait comme une douce caresse et les deux vampires marchaient l’uns à côté de l’autre. Peu importait le nombre des années depuis lesquelles ils étaient ensemble, jamais ils ne se sentaient mieux que lorsqu’ils étaient ensemble. La beauté de la nuit devait être l’écrin de leur amour, le sang des victimes leur breuvage pour désaltérer leur gorges devenues sèches après avoir passer de si long instants à s’embrasser et à partager ces instants de vertige. Leur relation se basaient sur leur attirance mutuelle pour le sang, les massacres, la cruauté. La puissance qu’ils pouvaient atteindre ensemble les enivraient, et la peur qu’ils pouvaient provoquer ensemble les rendait soûls à en être malade. L’amour qu’ils portaient l’un à l’autre n’avait rien à voir avec l’amour que peuvent se porter les humains. Il était bien plus fort et bien plus dévastateur, fait pour durer l’éternité, fait pour briser tous les obstacles, dans le sang bien entendu.

Que faisait ce magnifique couple en plein milieu d’un cimetière, se dirigeant d’un sourire entendu vers l’église sans doute vide à cette heure indue de la nuit ? Des deux, c’est lui qui se sentait irrémédiablement attiré par le côté sacral d’une église, et quelle était sa volonté, vous demanderez vous ? Pas vraiment retrouver un peu de la divinité auquel il avait eu droit lorsqu’il était humain. D’ailleurs y a-t-il jamais vraiment eu droit ? Non, par cette magnifique nuit, tout ce qu’il désirait c’était bafoué encore une fois le sol sacré d’une église par sa simple présence, et peut-être aussi dans le sang. Le sang, encore, oui, mais on y reviens toujours avec un vampire. Une magnifique créature qui n’a rien de divin, et qui pourtant en porte l’apparence, qui n’a rien de diabolique et pourtant le diable n’attend qu’une chose, qu’elle vienne le rejoindre. De tout les démons qui peuplait cette terre, Adam avait essayé d’être le meilleur, le plus cruel, le plus diabolique, le plus sadique.

Vêtu d’une élégante redingote noire, le sourire étincelant de ses crocs à peine visible, Adam marchait comme un prince, rendu encore plus adorablement attachant par la présence de sa belle à ses côtés. Ses bottes anglaises frappait le sol meuble sans se préoccuper des taches malencontreuses qu’elles pourraient rencontrer. Ce soir, comme tous les autres soirs, il était un magnifique vampire, prêt à dévorer le monde, mais nul n’attirait plus son attention et ne le rendait plus heureux que de savoir sa belle auprès de lui, tout aussi magnifique, si ce n’est plus, dans sa parure de princesse, aux yeux de son compagnon. Ce qu’il allait lui offrir dans cette église était bien plus qu’une gorge chaude sous l’œil courroucé du seigneur impuissant mais une vision métaphysique, une méditation sur la place de l’être humain dans le comos inventés de toute pièce par ce dieu tout puissant et pourtant ne pouvant rien contre la seule créature qui est capable de tuer sans rien ressentir d’autre qu’une plénitude, et sans doute, la seule qui lui ressemblant tant, tuant aveuglément, l’enfant comme le vieillard.


[HJ: on entre dans l'église à la fin de mon post]
Revenir en haut Aller en bas
Elsa Andrews

avatar

Nombre de messages : 567
Age : 28
GROUPE ? : Van Zan un Jour, Van Zan Toujours (a)
EMPLOI ? : Suceuse à Plein Temps. De Sang, Naturellement...
HUMEUR ? : Destructrice x3
Date d'inscription : 23/02/2008

IDENTITY CARD
Love ?: Isaac (L)
Something to say about YOU ?:

MessageSujet: Re: .: Beautiful nightmare :. [ELEANORE]   Mar 26 Fév - 20:07

HJ : JE PENSE QUE J'AI RAREMENT ECRIT QUELQUE CHOSE D'AUSSI MAUVAIS, JE SUIS SINCEREMENT DESOLEE.


    Adam White et Elsa Andrews formaient sans aucun doute le couple le plus étonnant qu'il ait jamais été donné d'observer. Une sorte de syndrome de Stockholm. La victime qui finit par s'éprendre de son bourreau. Lorsqu'Isaac avait tué et vidé de leur sang les membres de la famille adoptive d'Elsa, cette dernière n'avait pas hurlé. Elle n'avait ni pleuré, ni versé la moindre larme de chagrin. La jeune fille avait beau les aimer, ils étaient maintenant morts, et la seule chose qu'elle pouvait faire au moment précis où elle avait fait la connaissance de ce même bourreau, était de le suivre. Choisir la voie du 'mal', devenir un vampire. Mais toutes ces choses qu'il lui avait promis, cette puissance, cette assurance d'avoir toujours quelqu'un à ses côtés... pour une fille désespéremment seule, était-ce réellement le mal?
    Pas vraiment. Et de toute façon, c'était cela, ou la mort totale et définitive. Le choix avait donc vite était fait, et dans l'heure qui suivait, Eleanor repartait avec le strict minimum d'affaires au bras de celui qu'elle ne quittait maintenant plus, pour quelque raison que ce soit.

    L'amour vampire et l'amour humain apparaissaient à leurs yeux comme deux choses tellement différentes. Humains, on aime la personne pour sa personnalté, la douceur qu'elle nous apporte... (ou du moins, on est censés). En tant que vampire, on ne décide pas de s'unir à la vie à la mort, puisqu'on est déja à moitié mort. Le physique ne changera plus jamais. Quand à la douceur, c'est une chose que l'on oublie. Isaac et Eleanor étaient les plus prometteurs de la tribu Van Zan. Leur violence et leur esprit de destruction n'avaient d'égal que le soutien et la puissance qu'ils s'apportaient en restant ensemble l'un et l'autre. Il avait fait d'Elsa ce qu'elle était aujourd'hui. Isaac l'avait faconné à son image. Terrible, forte et cruelle. Et surtout, sans la moindre peur. Elle avait déja tout perdu. Une première puis une deuxième fois. Quand elle avait été adoptée, puis à la mort de sa famille.
    ... Si, il lui restait toutefois une peur. Perdre Isaac. Mourrir, elle s'en fichait éperdumment. Cela ne pouvait pas être plus abominable que tout ce qu'elle avait déja vécu. Et au moins, c'était rapide, précis et définitif. Mais Isaac représentait tout pour elle. Et malgré ce qu'elle laissait paraitre d'elle, malgré son statut de vampire et malgré son assurance hors du commun, le peu d'humanité qu'il restait en elle s'efforcait d'être fou amoureux de son bourreau.

    Bref, passons ce détail. Ce soir, l'intriguant couple était de sortie, et pauvre mortel qu'aurait été celui à qui l'envie de sortir aurait prit en ce soir un peu frisqué. La beauté glaciale d'Eleanor se reflétait à merveille dans la tenue qu'elle avait choisi. Une robe bustier particulièrement bien taillée, qui s'arrêtait devant au niveau des genoux, et qui retombait à mi mollets derrière dans une cascade des volants. Elle avait enfilé un gros collier en argent autour de son coup, et à ses pieds, une paire de bottes montantes d'un noir vernis à hauts talons qui ne l'empêchait pas du tout de marcher normalement. Ses cheveux parfaitement lissés encardaient son visage enfantin, et son maquillage d'un noir incroyablement soutenu faisait ressortir plus que jamais ses yeux d'un bleu envoutant. Ses lèvres, rouges sang comme à son habitude le soir, ne donnait qu'une envie: la croquer. On eut dit une princesse des ténèbres... ce que finalement, elle était plus que quiconque. Marchant fièrement et dignement aux côtés de son cher et tendre, elle se sentait toute puissante. Et affreusement cruelle. Car elle n'ignorait pas que le premier être vivant qui croiserait leur route ne le serait plus dans les cinq minutes qui suivraient cette rencontre fortuite.

    Comme ils avaient pris l'habitude de le faire au moins une fois tous les mois, quand ce n'était pas plus fréquent, le petit couple parfaitement assorti avait prévu de fouler le sol de l'église, ce qui aurait fait jurer tous les saints et les croyants s'ils avaient pu le savoir. Eleanor n'attachait pas plus de plaisir que cela à blasphémer ainsi leur maitre tout puissant, mais il semblait qu'Isaac tenait particulièrement à humilier leurs inventions divines, et c'était donc sans problème qu'elle suivait son mentor dans ces lieux si détestablements humains. Les portes de l'église s'ouvrirent dans un grincement désagréable, sourd et sonore, et les talons vertigineux de Eleanor claquèrent avec force sur le sol, jusqu'à en résonner contre les parois de l'église. D'un regard débordant de cruauté, elle scruta la salle. Une pauvre vieille femme était agenouillée au premier rang, et semblait totalement absorbée par sa prière. Des voix les informèrent que quelqu'un se confessait au prêtre dans la pièce close au bout de l'église. Elsa s'étonna qu'à cette heure ci, il y ait encore des gens... Ce soir était surement soir de pêché. La dangereuse princesse de la nuit se tourna vers Isaac, et eut un sourire entendu à son égard. Ces humains ne passeraient pas la nuit...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: .: Beautiful nightmare :. [ELEANORE]   Mar 26 Fév - 23:31

Pénétrant le saint édifice, le vampire n’avait nulle envie de user d’un subterfuge dégradant, nul besoin de jouer les séduisants humains perdus au milieu d’une ville semblant être né de l’enfer même, renonçant à des éléments qui viendrait rabaisser son discourt, ces petites choses qui le différenciait des humains mais qu’il avait tant de facilité à faire disparaître lorsqu’il désirait séduire une victime, pas seulement par son physique d’ange tombé du ciel. Non seulement il n’en avait pas besoin, mais cela aurait ridicule dans la tenue qu’il avait choisit par cette nuit qui faisait véritablement ressortir ses caractéristiques de vampires : sa beau d’une blancheur immaculée, son regard bleu magnifiquement troublant et brillant qu’il n’avait pas cherché à dissimulé derrière des lunettes teintés, ses veines ressortant mais que très peu à la lumière tamisée de cette église. Sa bien aimée, ressemblant tant à une poupée maléfique, jouait le même jeu que lui en cette nuit, et comprenait sa volonté sans qu’il eut besoin de prononcer des paroles. Alors ses propos s’adressèrent à l’ensemble des mortels réunit dans cette église, pas assez nombreux pour offrir une quelconque résistance, comme il s’y attendait, mais suffisamment en grand nombre pour rassasier l’appétit sans limite de ces deux monstres de conte de fée.

- « Bonsoir, je suis Adam et voici Eve, nous sommes venu vous apporter la paix du seigneur. »

L’arrogance dont il usait aurait très probablement irrité un chasseur s’il s’en trouvait dans l’assemblé, mais le vampire en doutait. Et s’il arrivait qu’il en soit un, peu de chance pour qu’il parvienne à entamer le caractère très joyeux du vampire en cette nuit semblable aux autres si ce n’est que sa belle était à ses côtés, et qu’ils étaient tout deux en lieu si sacré que la soirée ne promettait que de belles choses, à chuchoter à leur oreilles assoiffées.


- « N’essayez pas de résister, cela serait inutile et fort douloureux. Car voyez-vous, nous sommes des vampires et vos gorges chaudes nous nourrirons, votre peur et votre désespoir sera tout aussi succulent à nos yeux que votre sang pour notre langue. »

Il s’approcha doucement de la vieille femme en train de prier, qui n’avait cessé ses paroles murmurées en vain à son seigneur, que pour relever la tête et reprendre de plus belle en entendant parler de sang et de vampire. Son trouble rendait véritablement Isaac des plus joyeux. Il n’imaginait pas plus belle nuit que celle-ci. Accrochant ses doigts aux cheveux de la vieille femme, il sentit celle-ci frissonner, perçu contre ses doigts des perles de sueurs, et cela lui arracha un sourire emprunt de sadisme. En cette nuit, il avait promit, nul subterfuge pour le faire passer pour humain, nulle comédie pour faire croire durant une seconde qu’il était un ange de la mort venu chercher son âme, nul endroit sans son visage reflétant tout le sadisme dont il était capable pour se réfugier. Basculant la tête fragile de la femme en arrière, il sentit ses crocs ressortirent légèrement de ses lèvres blanches et il plongea son visage dans le creux de sa nuque.


HJ: allons je suis certaine d'avoir faire pire comme rp depuis que je parcours les forums de RPG.
Revenir en haut Aller en bas
Elsa Andrews

avatar

Nombre de messages : 567
Age : 28
GROUPE ? : Van Zan un Jour, Van Zan Toujours (a)
EMPLOI ? : Suceuse à Plein Temps. De Sang, Naturellement...
HUMEUR ? : Destructrice x3
Date d'inscription : 23/02/2008

IDENTITY CARD
Love ?: Isaac (L)
Something to say about YOU ?:

MessageSujet: Re: .: Beautiful nightmare :. [ELEANORE]   Mer 27 Fév - 1:41

HJ : CA FAIT DES MOIS QUE JE N'AI PAS JOUE, DUR DE S'Y REMETTRE ^^

Lorsque la vieille femme entendit la porce grincer, elle ne se retourna même pas. Elle sembla sentir la menace, car une odeur de peur flottait dans l'église, prenant à la gorge Elsa qui, au lieu de sembler en être dégoutée, parue plus cruelle et féroce encore. Isaac prit les commandes en annoncant Adam et Eve, messies de la paix, lorsqu'ils firent leur entrée dans la grande pièce voûtée. Il débordait d'assurance, et elle aimait cela. Les deux mortels du confessional ne parurent pas les entendre, car ils ne montrèrent aucun signe de gêne et continuaient de parler, leurs voix ne changeant pas d'intonation, du peu que le couple pouvait entendre. Apparemment, aucun chasseur ne s'était donné la peine de se déplacer ce soir là, comme semblait l'avoir noté Isaac, qui ne paraissait même pas sur ces gardes à ce moment précis. Personne pour sauver ces trois âmes innocentes d'une mort lente et douloureuse assurée. Eleanor ne serait certainement pas la première qui s'en plaindrait, car cela signifiait qu'elle allait pouvoir torturer psychologiquement ses victimes un peu plus qu'à l'accoutumée. Rien que de les imaginer l'implorer, la supplier de leur laisser la vie sauve, elle s'en pourléchait déja les babines. D'un mouvement à peine perceptible, le bout de sa langue passa même sur ses lèvres rouge pourpre, dévoilant le bout des canines qui seraient l'arme du crime de ce soir.

Pendant ce temps là, la voix portante d'Isaac continuait de résonner à travers l'édifice sacré, telle une apparition divine qui se serait soudainemment manifestée. Il leur conseillait d'être docile et de ne pas chercher à se défendre. Qu'auraient-ils pu, ces malheureux, contre la puissance des prochains vampires les plus puissants de ce monde? Leur sang était destiné à régaler Isaac et Eleanor, qui les laisseraient se vider du peu du liquide épais sur le sol une fois rassasiés. Ses pas lents le conduisirent vers la vieille femme, qui, affolée, psaulmodiait de plus en plus vite, de plus en plus fort, jusqu'au moment où Adam aggripa sa chevelure mal démêlée pour plonger ses canines d'un blanc éclatant dans ce cou ridé qui n'attendait qu'à être souillé. Et tandis que, le visage caché dans le creux du cou de la croyante, Isaac se délectait du sang de cette pauvre femme qui n'hurlait même pas, tant la douleur semblait la paralyser, Eleanor regardait l'homme de son éternité aspirer l'âme de sa victime avec une ardeur sans faille. Et cela lui procurait des sensations indescriptibles... telle une vague de chaleur étouffante qui aurait emparé d'un coup sec l'étendue de son corps. Plus fort encore qu'un orgasme. Il n'existait rien de meilleur au monde que de voir son vampire dans toute l'étendue de sa cruauté.

Attendant qu'il eut finit et se releva, Elsa regarda son homme du regard le plus désireux du monde, et s'approcha, le seul claquement de ses talons trahissant son déplacement. Il semblait comblé, un filet de sang s'écoulant le long de son menton. Incapable de résister plus longtemps, elle passa ses mains d'une manière douce mais ferme dans le cou d'Isaac, et l'embrassa fougueusement, leurs langues s'entremêlant à travers le peu de sang qu'il n'avait pas encore avalé. Lorsqu'elle détacha ses lèvres des siennes, Eleanor passa le bout de son index sur le contour de sa bouche pour y récupérer le peu de sang qu'il restait, et le porta à sa bouche, le sucant comme s'il avait s'agit de la chose la plus délicieuse de cette Terre. Ses yeux, reflètant à la fois une malice sans nom et une cruauté indéfinissable, se posèrent dans ceux d'Isaac, avant que celle ci ne murmure d'une voix glaciale.

"Ceux qui restent, je m'en occupe."

Ses dents blanchent contrastèrent avec le rouge écarlate de ses lèvres lorsqu'elle les mordilla légèrement avant d'ajouter.

"J'ai envie de jouer un peu."

Et sans attendre de réponse de son interlocuteur, car elle savait déja qu'il ne pourrait pas l'en empêcher de toute manière, Elsa se dirigea d'un pas rapide vers le confessional, dont elle ouvrit la porte brusquemment. D'un même geste, les deux hommes, un plutôt jeune en train d'avouer ses pêchés, et l'autre plus vieux qui les écoutait en acquiesant stupidemment 'Le seigneur vous pardonnera', tournèrent la tête pour voir de quoi il s'agissait. Un radieux sourire aux lèvres la demoiselle leur adressa la parole.

"Bonsoir humbles mortels, navrée de vous interrompre mais j'ai un communiqué spécial pour vous. Il se trouve justement que tout à l'heure Satan et Dieu ont fait une petite partie de poker, et la mise, c'était vous. Et devinez quoi?"

Toute humanité disparut soudain de son visage, et sa voix devint glaciale.

"Satan a gagné."

Et sans prévenir, Elsa attrapa le col du jeune homme qui se tenait juste devant elle, l'extirpa de sa chaise à la seule force de son bras et l'envoya de toutes ses forces hors du confessional, si bien qu'il glissa sur plusieurs mètres dans l'église. Comment une jeune femme à l'apparence ausi frêle pouvait-elle bien cacher une telle force? Rien de plus simple. A sa mort, condamnée à garder la même apparence physique jusqu'à la fin des temps, Elsa n'était pas bien épaisse, et ne pratiquait aucune activité qui aurait pu développer sa corpulence. Mais l'entrainement intensif d'Isaac l'avait rendu incroyablement forte, et si son physique avait encore possédé la capacité de changer avec le temps, Eleanor serait maintenant musclée à en faire palir un body builder.

Et tandis que l'homme qui venait de se cogner la tête contre une table de prière tentait vainement de se relever, Elsa alla dénicher le prêtre qui tentait de s'échapper pour le ramener à côté de son compagnon, à quelques mètres de là.

"Et maintenant, je veux vous entendre crier. HURLER. Je veux que vous hurliez de toutes vos forces. Le pardon. La pitié. Implorer notre pitié. IMPLORER LA DE TOUT VOTRE ETRE. Je veux vous voir ramper devant moi pour que votre vie soit sauve. ALLEZ, RAMPEZ!"

La voix stridente de la cruelle vampire sonnait comme le son d'une grosse caisse aux oreilles des deux humains qui semblaient plus que terrorrisés. L'un tremblait comme s'il eut été en pleine crise d'épilepsie, allongé sur le ventre, et quand à l'autre, détournant au maximum son regard des yeux bleus glace d'Elsa, il tentait de marmonner quelques prières, ne pouvant réprimer un cri de terreur chaque fois qu'elle élevait la voix. Eleanor se tourna vers le plus jeune, ventre à terre, et planta son fin talon dans son dos, ce qui arracha à sa victime un hurlement déchirant.

"QU'ATTENDEZ VOUS MORTELS? CRIEZ!"

Et tandis que, le jeune homme bafouillait en hurlant de toutes ses forces 'JE VOUS DEMANDE PARDON, PITIE, EPARGNEZ MOI, J'AI UNE FEMME', l'autre, essayant de ne pas paraitre trop troublé, continuait de prier. Des frissons parcoururent la peau d'Eleanor, qui ne pouvait s'empêcher d'avoir cette réaction à chaque fois qu'elle était consciente d'avoir la vie d'un innocent à portée de ses crocs. Elle se tourna vers Isaac, impatiente de savoir s'il voulait jouer un peu lui aussi avant qu'ils ne mettent fin aux jours des deux croyants appeurés.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: .: Beautiful nightmare :. [ELEANORE]   Mer 27 Fév - 2:21

La cruauté de la belle Eleanore laissait toujours à Adam le souffle coupé. Il ne pouvait profiter de la mort de cette douce et tendre vieille femme pleurant les larmes de son corps sur la fin de sa vie alors qu’elle aurait dû implorer le ciel de la prendre en son sein, de cette vision qu’elle lui offrait d’une femme jeune le menaçant d’un 9milimètre, les bras tendus, ne tremblant pas d’un centimètre, de ces paroles douces qu’il lui chuchotait, le vampire de Baudelaire, s’il voyait du coin de l’œil sa bien aimée s’amuser comme une folle avec le prêtre et celui qui venait se confesser. Finalement, Adam mit fin à la vision pourtant tout à fait charmante que lui offrait cette femme, en achevant de boire son sang. Puis il s’écarta d’elle. Torturer une vieille femme n’avait rien d’amusant. Mais en elles, il y avait cet amour de la mort et à la fois cette envie de vivre, qui le rendait toujours perplexe. Que voulait-elles vraiment ? Mourir dans les bras de cet ange de la mort ou continuer à vivre dans d’atroces souffrances ?

S’avançant vers sa bien-aimée, il entendit les os de la nuque de la vieille femme craquer lorsqu’elle rendit l’âme et que sa tête bascula brutalement en arrière. Un sourire figé sur ses lèvres, mélange de sadisme et de cruauté, il saisit Eleanore par les bras. S’approchant un peu plus d’elle, il l’embrassa passionnément, la faisant légèrement pivoter en arrière, important que très peu d’importance aux mortels rampant sous yeux, complètement glacer par la peur, ce qui était bien compréhensible. Peu importe leur gémissement, peu importe leur cri d’effroi, il ne cesserait ce doux baiser pour rien au monde. Le précieux liquide était piétiné par le couple passionné. Sa langue envahissait la douce bouche de la jeune femme, ses yeux étaient clos, et tout autour d’eux n’avait plus la moindre importance. La main du vampire glissait dans le dos de sa bien-aimée, tandis que son autre main caressait la nuque de sa douce.


HJ: Je te laisse continuer notre tendre baiser, il va falloir que je songe à me coucher.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: .: Beautiful nightmare :. [ELEANORE]   

Revenir en haut Aller en bas
 
.: Beautiful nightmare :. [ELEANORE]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (F) BEHATI PRINSLOO ? sweet dream or beautiful nightmare ?
» 01. life is beautiful ? …Maybe ! Pv. Finn
» Live Fast, Die Young and Make a Beautiful Corpse - Anastasia Vanderbilt ?
» beautiful dream
» Sweet Nightmare} Manni

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
E T E R N A L S U N S H I N E :: F L O O D & C O :: ETERNAL POUBELLE-
Sauter vers: