AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Aelys Abott || En cours

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Aelys Abott || En cours   Jeu 28 Fév - 3:22


  • I. IDENTITY

    NOM : Abott
    PRENOM : Aelys
    SURNOM : Aucun
    AGE : D’apparence humaine, elle semble facilement faire la vingtaine. Pourtant, c’est à s’en fourvoyer. Depuis longtemps, elle a oublié son âge réel.
    SEXUALITE : Hétérosexuelle
    NATIONALITE : Américaine




    Il fut un temps où les nuits de débauches caractérisaient mes soirées. Je sortais chasser et je m’y plaisais. C’était presque une chasse au trésor. Avec Ryder, tout était un jeu. C’était facile, les humains sont inconscients et idiots. L’insouciance de se croire invincible, éternel sous cette admirable singularité qui font de nous des êtres distingués. La chasse n’était plus une corvée pour aboutir à notre soif de vitalité. Je la décrirais plutôt en un instant où l’intention était au plaisir de trouver la victime parfaite. Nous cherchions, dans toute sa subtilité, à rendre la chasse aux humains plus amusante. J’avais une préférence marqué pour les hommes...


    - Aelys, Aelys... Aelys,... Répétait une voix dans laquelle perçait le désappointement subsistant dans le sommeil d’Aelys. Elle désapprouvait cette voix agressante qui s’attaquait à son doux sommeil, dans lequel elle prévoyait la nouvelle technique qui viendrait à la proche fin de cet homme aux cheveux d’ébène. Rêver, un instant, perdre la notion du temps, forger un autre monde à l‘abris des préjugés. Ce n’est que pré justice. Le temps d’une journée, on oubli ce qui se construit autour de notre monde. Nous sommes tous des égoïstes, dans notre petit entourage bien forgé...
    - Aelys, AELYS bordel réveil toi ! S’écria la voix qui, malgré tout sa déplaisance, la tira de son sommeil d’un coup vif. La perspective d’être dérangé sans s’être destiné à se réveiller la dérangeait. Quel impertinent osait la réveiller ainsi, sans au préalable avoir son préavis ? Impossible, elle dormait. Et alors ? Lorsque tu crocs un morceau, on te demande certainement la permission de te passer la salade ? La désagréable amabilité que lui infligeait ce salut peut cordial n’était, certes, pas le pire des éléments que lui procurait Ryder. Malgré tout, avec toute l’intimité dont elle était capable de se lier, elle lui pardonnait quotidiennement d’ainsi la tirer de son sommeil de souche car, par la suite, il s’avérait toujours avoir des idées dynamiques et enrichissantes.
    - On pars à la chasse ma vieille. Ces simples mots suffisaient à comprendre que les deux vampires partaient une nouvelle fois pour une nuit de débauches. Une nouvelle fois, il allait assouvir leur soif de vitalité tout en leur procurant une nuit de chasse à l’homme. Satanique ? Avec une étonnante souplesse, le corps svelte de la jeune femme daigna enfin s’étirer. Se réveiller lui semblait être une source d’effort insupportable, bien que son opposé serait plus véridique aux impulsions de la jeune vampire.

    À 21 heures, les deux êtres se rendirent à une petite fête nocturne qui avait lieu sur une plage. Imprudent était les humains. L’apparence était si trompeuse sous ce masque superficielle dans lequel ils s’intégraient tous les deux, jouant les jeunes adultes fêtards et insouciants, que les humains s‘y trompait aisément. Certes, le risque de croiser un chasseur était grand, mais la subtilité était tout autant un art à pratiquer avantageusement pour prendre le risque. Les deux vampires restaient à l’écart du centre de la fête, dans la pénombre de la nuit tombante. Adossé à un rocher, ils attiraient pourtant le regard désireux de leurs cibles, par leur physique avantageux. Leur plan était simple, ils allaient tout deux patienter près de se rocher taciturne jusqu’à ce qu’une victime un peu bourré et désireuse de se faire cette fille aux jolies yeux bleu, ou dans le cas contraire, ce jeune homme charismatique, s’avancerait vers eux. La fête menait bon train, et Ryder avait déjà trouvé sa compagne qu’il charmait graduellement, tout en l’amenant se balader au bord de la mer. Les femmes tombaient littéralement, sous le charme d’hommes aussi galants et soucieux de leur bien être. Son estime pour ces jeunes femmes baissaient d’autant plus lorsque l’on apprenait que leur seul niveau de conversation portait sur leur vie et leurs relations. Aelys fut tiré de son analyse de ces dames par l’approche d’un homme qui parcourait sans dissimulation le corps de la jeune vampire. Irrité, elle n’en laissa pourtant rien paraître. Jouer de son charme, séduire, se faire désirer. Tel était son jeu. À diverses reprises, ils abordèrent des sujets touchant à plusieurs activités humaines. Son interlocuteur se révélait à être un fort agréable causeur, et Aelys se débrouillait à répondre plausiblement et avec un intérêt précaire. Après ces formalités, s’ensuivit flatteries, louanges, et jeux de charmes entre les deux individus. Aelys jouait avec modestie. Lorsqu’elle jugea le moment opportun, d’un regard actant l’insistance, elle amena l’homme à s’éloigner un peu plus à l’écart des autres, ce qui selon lui était une invitation ouverte à plonger ses lèvres contre les siennes. Il s’approcha de la jeune vampire tel un prédateur qui tenait enfin la proie de son charme dévastateur, la reine de sa fin de soirée. À la stature carrée et au physique des plus acceptable, il était un homme de choix. Lorsque leur corps furent assez près l’un de l’autre, il posa ses grandes mains sur la frêle silhouette de miss Abott, et approcha ses lèvres de celle de la jeune femme. Mais Aelys n’acceptait point ce contact. Posant un doigt contre les lèvres de l’homme, elle l’interrompit dans sa précipitation non dissipé. C’était lui la victime. Feintant de l’embrasser aux creux de son cou, elle plongea ses crocs dans celui-ci et but son sang avec vivacité. Ressentir cette nouvelle énergie parcourir ses veines avec véracité, se nourrir de son essence et mettre point à sa faim. Laissant l’homme à son sort, dissimulé près des rochers, Abott quitta en silence la plage.




    Juvénile insouciante, tu m’as bien eu. Capturée dans les bras d’un humain que je croyais ma prochaine victime, le FBI s’est bien joué de moi. Perfide, il était si facile maintenant d’abuser de moi, dans cette pièce que je considérais comme la prison de ma propre vie. On me branchait à des machines dont je ne veux même plus me rappeler le nom tant pour leurs noms imprononçables que pour les souvenirs douloureux qu’ils m’engendrent. Mais lui, il n’était pas comme les autres, et il était là pour moi.

    [...]

    C’est une roue qui tourne, perpétuellement, d'un sens et de l'autre. Heureusement, un jour la chance tourna en notre faveur. Je me demande encore aujourd’hui qui eut bien l’habilité de tourner la roue de fortune. De donner la généreuse opportunitée, à nous, cobayes, de quitter ce lieu qu’encore aujourd’hui je vois dans mes cauchemars. Un jour, je me vengerai. Pauvres incompris, vous vous croyiez bien intelligent. Peut-être aviez-vous découvert la nouvelle espèce d’extraterrestres ?

    [...]


    Tant d’années avec toi, et ça ne changera jamais. Le jour comme la nuit, la nuit comme le jour, nous sommes liés d’amitiés dans les pires moments comme dans les bons. Puis-je te dire merci pour tout ce que tu as fait pour moi...

    [...]




  • V. HOW WILL YOU REACT IF ...


    1/ Vous êtes affamé, mais la seule victime en vue est un chasseur qu'il ne faut pas titiller ... Que faites-vous ?
    Qui serait assez stupide pour se jeter dans la gueule du loup ? S’il y a un chasseur qu’il ne faut pas titiller, on ne le titille pas. Idiot. Tu vas te faire bouffer tout cru, comme un joyeux lapin. Tout autant ai-je été assez lunatique pour me faire attraper par le FBI, que maintenant le risque m’effraie. Malgré tout, le danger m’attire toujours. L’impossible, l’adrénaline, le désir, les sensations. Je tenterais, que pour le plaisir et la subtilité de la chasse. Tout dépend de l’occasion et de l’humain. C’est une question de goût.

    2/ L'une de vos victimes vous supplie de l'épargner, quelle sera votre réaction ?
    Encombrant. Ces supplications sont telles censés donnés un moment de pitié envers cet être qui, pourtant, en a aucune ? C’est la chaîne alimentaire mon ami. Le cycle perpétuel de l’humanité. Ne l’as-tu pas appris brave homme ? Ton intelligence ne te fais tel pas soudainement défaut ? Tu manges le boeuf, moi je te crocs.

    3/ Un sorcier vous offre la possibilité de reprendre possession d'une vie humaine, qu'en faites-vous ?
    On y croit comme on peu, c’est toute une vie qui passe. Mais on est comme ça. On est devenu un monstre, mordu par un semblable, ainsi pour l’éternité d’un vampire. C’est son propre chagrin qui nous dévore l’intérieur , la vie est un fardeau bien trop lourd à porter. Se nourrir du sang frais d’une proie humaine te dégoûte. Mais ce n’est que les faibles qui ont une telle philosophie. Le sorcier, il peut bien ravaler sa salive.

    4/ Vous êtes trahis par l'un des vôtres, comment réagissez-vous ?
    La guerre et l'amour. Le désespoir et l'espoir. Le bon et le mauvais. Le concret et l'abstrait. La rage et le bonheur. Nous sommes tous identiques, à peu de choses près. La trahison et la fidélité. Il est mien et pourtant, même si j'avais l'espoir de lui tenir tête assez longtemps pour qu'il daigne venir faire les premiers pas, se plier d'excuses, je finis par me dire que je suis bien trop têtu d'attendre ainsi. Je n'irais jamais la première parler à ce traître ou bien si, pour faire passé la rage de la frustration. Peut-être après viendrait son opposé. La rage et le bonheur. La trahison et la fidélité. C'est bien beau d'espérer.

    5/ L'enfer c'est comme ...
    Une boîte, un instant enfermé dans un lieu rectangulaire, cloisonnée de brique jusqu’aux dents, des souffrances issues d’expériences scientifiques du cerveau humain, l’injection de sang,un grand litre pas très frais, des humains & le doux parfum de leur corps charnelle, leur sang coulant tout près, leur coeur battant au rythme régulier de leur vie. Alléchant, ils vous font tourner les yeux et la tête. Pendant 8 ans. 2920 jours et 2920 nuits. J’ai dû me résoudre à cette fade existence. Un sous-sol, un instant enfermé dans un lieu rectangulaire. L’enfer, of course.



  • VI. THE REAL ME :

    PRENOM / PSEUDO : Willy &/ou Amey.
    AGE : 3 ans maman. : )
    AVATAR : Elisha Cuthbert
    PRESENCE MOYENNE SUR LE FORUM SUR 7 : Je suis presque tous les / soirs \ présente, c'est pour les RP's que je suis lente. I'm the best turtle ! x)
    COMMENT AVEZ-VOUS CONNU LE RPG ? Frozen Kiwii, le site.
    DES SUGGESTIONS ? Huh. J'aime ce bonhomme. Cool Des nouveaux smilies se seraient bien * on ne reconnaît aucunement une accro aux smiles ici silent *

    Spoiler:
     


Dernière édition par Aelys Abott le Sam 1 Mar - 7:50, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Brooke Williams

avatar

Nombre de messages : 49
Age : 24
GROUPE ? : HUMAINS LAMBDAS
EMPLOI ? : Serveuse au pub O'Brien
HUMEUR ? : Happy comme toujours ...
Date d'inscription : 26/02/2008

IDENTITY CARD
Love ?: Nobody for the moment
Something to say about YOU ?:

MessageSujet: Re: Aelys Abott || En cours   Jeu 28 Fév - 8:36

Bienvenue Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hell Clarks

avatar

Nombre de messages : 238
Age : 36
GROUPE ? : Chasseurs
HUMEUR ? : Massacrante =)
Date d'inscription : 23/02/2008

IDENTITY CARD
Love ?:
Something to say about YOU ?:

MessageSujet: Re: Aelys Abott || En cours   Jeu 28 Fév - 11:07

Bienvenue =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elsa Andrews

avatar

Nombre de messages : 567
Age : 28
GROUPE ? : Van Zan un Jour, Van Zan Toujours (a)
EMPLOI ? : Suceuse à Plein Temps. De Sang, Naturellement...
HUMEUR ? : Destructrice x3
Date d'inscription : 23/02/2008

IDENTITY CARD
Love ?: Isaac (L)
Something to say about YOU ?:

MessageSujet: Re: Aelys Abott || En cours   Jeu 28 Fév - 15:27

J'adore ton style *_*
Bienvenue parmi nous
Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nina Evans

avatar

Nombre de messages : 107
Date d'inscription : 23/02/2008

MessageSujet: Re: Aelys Abott || En cours   Sam 1 Mar - 1:00

Biienvenue Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elliot J. Berisford
[ ETERNAL ADMIN • ]
avatar

Nombre de messages : 582
Age : 29
GROUPE ? : HUNTER
EMPLOI ? : Ex gosse de riches.
HUMEUR ? : A cran.
Date d'inscription : 09/02/2008

IDENTITY CARD
Love ?: Faire chier Rain (a) & l'autre emmerdeuse blonde aussi...
Something to say about YOU ?:

MessageSujet: Re: Aelys Abott || En cours   Sam 8 Mar - 14:14

GAME OVER ON SUPPRIME !

_________________

BUT iT'S TRUE i'M STiLL BLUE
AND i FINALLY KNOW WHAT i DO
i MUST QUiT i MUST QUiT YOU
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Aelys Abott || En cours   

Revenir en haut Aller en bas
 
Aelys Abott || En cours
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» cours de latin
» Cours informatique
» Amphi pour les cours de Ninjutsu
» Faut-il un cours de littérature ou un cours de Français !
» cours de dysenterie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
E T E R N A L S U N S H I N E :: F L O O D & C O :: ETERNAL POUBELLE-
Sauter vers: